1

Événement – Geneva International Motor Show 2018

Comme chaque année au mois de mars, toute l’équipe de Wheels And You est mobilisée pour vous faire vivre en direct depuis Palexpo les principales nouveautés des constructeurs présents au Geneva International Motor Show (GIMS) 2018.


Textes et Photos : Patrick Blazek, Thomas Chatton, Tony da Silva, Marc-Philip Jennings et Sébastien Morand


Dernière mise à jour: 7 mars 2018, 22h59

Le Salon de l’Automobile de Genève ouvre ses portes au public le jeudi 8 mars et les refermera le dimanche 18 mars. Wheels And You recense les immanquables de cette 88ème édition !

Ferrari 488 Pista

Ultime évolution de la Ferrari 488 (nous vous avions proposé l’essai de la déclinaison Spider), la Pista est dévoilée au Salon de Genève. Puissance augmentée (+50 ch), aérodynamique retravaillée, pneus spécifiques, masse réduite (-90 kg), les améliorations sont nombreuses et tournées vers la performance. Pourtant, aucune exagération n’est perceptible dans cette débauche de solutions. Il découle de cette 488 Pista comme une sorte d’évidence, un aboutissement logique, malgré le gap entre elle et sa devancière. Avec ses 720 ch et 770 Nm, la voilà comme la Ferrari à moteur V8 la plus puissante jamais produite. A noter que ce moteur a remporté les awards 2016 et 2017 du “International Engine of the year”. Les ingénieurs de Ferrari l’ont pourtant encore amélioré !  Au final, un 0 à 100 avalé en 2,8 secondes, une vitesse maximum de 340 km/h, de quoi aller chasser le chrono sur circuit puis s’en retourner tranquillement à la maison par la route toujours au volant de sa Pista.

Range Rover SV Coupé

En première mondiale à Genève, Land Rover présente le Range Rover SV Coupé, un SUV de luxe coupé en deux portes. Il s’agit d’une série limitée, puisque ne sont prévus que 999 exemplaires pour le marché mondial. Assemblé à la main chez Land Rover SVO (Special Vehicle Operations), ce modèle proposera un immense choix de personnalisation. Un monstrueux V8 5 litres à compresseur développant 565 ch et 700 Nm pourra emmener ce colosse, gageons-le, à peu près partout. Ce véhicule se revendique d’un nouveau genre, comme le premier SUV coupé de luxe. Il va presque de soi qu’il saura séduire une clientèle exigeante, surtout avec un tarif débutant à environ CHF 320’000.-.

Lexus UX

Sur le segment des crossover compacts, Lexus dévoile le UX au salon de Genève. Ce modèle mêle les standards visuels des SUV et des Coupés, avec une transmission à quatre roues motrices optionnelle, une hauteur de caisse importante et un habitacle rejeté vers l’arrière. Quant à la technologie animant ce véhicule, elle sera, à choix, thermique ou hybride. Le design fait passablement de concessions par rapport au concept car mais n’en demeure pas moins agressif et sculptural. Légèrement plus grand que la concurrence directe, il reste suffisamment compacte pour une utilisation polyvalente également en milieu urbain. Positionné sur un segment très concurrentiel mais en pleine expansion,  le UX n’étonnerait pas s’il devenait l’un des modèles à succès de Lexus.

Rolls-Royce Phantom et Dawn Aero Cowling

Si un petit tour par le monde du luxe absolu vous tente, rendez-vous sur le stand Rolls-Royce. C’est ici que le Geneva International Motor Show devient réellement le Salon de Genève. La marque de Goodwood expose ici trois Phantom selon le concept One of One. A savoir qu’il n’existe pas deux Phantom identiques, tant les possibilités de personnalisation sont infinies. Rappelons que six mois plus tôt, la Phantom a été confirmée par les médias comme “The Best Car in the World”. Des trois exemplaires présents, tous réalisés pour le compte de clients, le premier exemplaire, “The Gentleman’s Tourer”, s’inspire de la Phantom II Continental Saloon des années 30. Les deux autres sont des versions “Extended Wheelbase”. A ce niveau de luxe, parler moteur est presque superflu, même s’il s’agit d’un V12 développant 571 ch et 900 Nm pour un colosse de plus de deux tonnes et demies. Une nouveauté, la Dawn Aero Cowling, côtoie les trois Phantom. Cette décapotable a la particularité de disposer, sur ses places arrière, d’un cache réalisé en carbone, cuir et aluminium. Cela permet de bénéficier d’un espace de rangement supplémentaire et de savourer une Rolls-Royce en mode deux places et cheveux au vent. Je ne vois pas de must plus absolu que ça !

Toyota GR Supra Racing Concept

La marque souhaite bénéficier d’une nouvelle voiture de sport dans sa gamme et pour préparer le public, elle a décidé de montrer un concept car baptisé Supra en mémoire du modèle iconique de la marque. Pour le moment, pas de date de sortie ou de détail à l’exception que ça sera une voiture avec une architecture classique dans le sport automobile: moteur avant et propulsion. En attendant plus de détails, les visiteurs peuvent jeter un œil à ce modèle carrosser pour la course et en déduire ce que sera le prochain modèle de série.

Koenigsegg Regera

Ne vous bousculez pas aux portillons du Loto ou de l’Euromillion : toutes les Koenigsegg neuves sont vendues. Exclusif avez-vous dit ? En revanche, la très désirable CCX bleue exposée au Geneva Motorshow est disponible en occasion. Prestige Motor Group, un concessionnaire basé à Nyon peut vous aider pour cette éventuelle acquisition. Si la carte de visite de la CCX est impressionnante (806 ch et 920 Nm), ses caractéristiques techniques sont largement surpassées par la Regera dont deux exemplaires sont visibles sur le stand. Ce modèle est doté d’une motorisation hybride lui offrant une puissance cumulée de 1’500 ch dont 1’100 sont fournis par le moteur thermique. Le couple cumulé atteint un sommet de 2’000 Nm. La transmission bénéficie de la technologie KDD (Koenigsegg Direct Drive) qui se passe de boîte de vitesses pour transmettre la puissance aux roues. Alors qu’il faut plus de 50 secondes à une Veyron pour le même exercice, la Regera abat le 0 à 400 km/h en seulement 36.44 secondes. Ajoutez à cela que Koenigsegg détient le record de vitesse pour un véhicule de production (447.19 km/h) et vous aurez une idée de l’étendue des possibilités de ces monstres sur roues. Et cela avec l’Agera, modèle encore plus radical quoique mois puissant, hélas absent du stand cette année.

Audi A6 berline

Nous vous la présentions il y a quelques jours, la nouvelle Audi A6 fait sa première mondiale lors du Geneva International Motor Show 2018. Les lignes sont plus dynamiques et l’ensemble arbore une prestance indéniable. Mais c’est surtout dans l’habitacle que l’évolution est la plus flagrante. A la limite entre la voiture et un véhicule du futur, cette A6 procurera des nouvelles sensations pour son conducteur, ou plutôt devrait-on dire “pilote”.

Bugatti Chiron Sport

Bugatti présente en première mondiale la déclinaison Sport de la Chiron. Les superlatifs fusent déjà pour la version “normale”, imaginez donc pour cette nouvelle mouture. Si les caractéristiques techniques sont les mêmes, 1’500 chevaux pour 1’600 Nm, cette Chiron Sport dispose surtout d’amélioration en termes de comportement routier et d’agilité. Les ingénieurs ont également gagné 18 kilos sur le poids total. Ainsi, sur le circuit “handling” à Nardò, cette Chiron Sport tourne 5 secondes plus vite que la version de base. A part ça, la Chiron Sport dispose de nouvelles jantes, d’une quadruple sortie d’échappement et d’essuies-glace en carbone, une première sur un véhicule de série. Prix de base, 2.65 millions d’euros !

Lagonda Vision Concept

Un peu cachée au sein du stand Aston Martin, la célèbre Lagonda pourrait renaître de ses cendres d’ici 2023 sous les traits de ce concept car mais surtout, sous sa propre marque. Au programme, une propulsion 100% électrique et un design totalement novateur avec des lignes inédites dans l’industrie automobile. Bien entendu, même si les photos laissent apercevoir un volant, ce dernier ne sera qu’un accessoire car les sièges avant peuvent pivoter à 180 degrés afin de faire face avec les passagers arrière pendant que la voiture nous mène à bon port de manière autonome.

Renault EZ-GO

Renault a tenu a marqué les esprits en présentant la voiture “robot”. Au-delà du véhicule autonome qui peut quand même être piloté par un conducteur, ce concept montre comment un véhicule pourrait être loué le temps d’une course ou emprunté via un abonnement. Uber et d’autres sociétés privées en rêve afin de se passer des “chauffeurs” mais les infrastructures publiques ou de transports pourraient également être séduites par cette idée. A terme, la voiture telle que nous la connaissons depuis plus d’un siècle va disparaître ou en tout cas, son usage va être révolutionné.

McLaren Senna et Senna GTR

On ne va pas se mentir, quand la nouvelle McLaren Senna a été présentée, à la rédaction, on était vraiment tous dans un état vaseux. Un peu comme quand vous essayez de lire un livre dans le siège passager alors qu’un pilote vous emmène sur un col. Plus sérieusement, les contraintes techniques et la volonté d’avoir la voiture la plus efficace possible a certainement dicté les lignes de cette bête mais le résultat visuel nous laisse songeur. Bref, voici la Senna et sa nouvelle variante Senna GTR pour la piste uniquement. Au programme de ce dernier bolides: 75 exemplaires, plus de 825 ch, 1’198 kg et à pleine vitesse, un appui aérodynamique qui génère plus de 1’000 kg de charge…

Kia Ceed

Et voici la troisième génération du modèle Ceed totalement développé en Europe. La voiture est commercialisée avec deux moteurs essence de 1.0 à 1.4 litre de 120 ch à 140 ch et deux moteurs diesel de 1.6 litre avec 115 ch et 136 ch. A noter une option singulière dans cette gamme de véhicule: l’ECO pack. Ce dernier permet d’actionner des volets afin d’améliorer le coefficient de pénétration dans l’air et mieux aérer le moteur en fonction de la vitesse.

Honda Sports EV Concept

Il y a quelques mois, Honda présentait à Tokyo des concepts autour des véhicules électriques du futur. A la rédaction on avait adoré ces véhicules empreints d’un design rétro mais avec une identité futuriste. Pas beaucoup de détails pour le moment mais sincèrement, on aimerait réellement voir un constructeur oser un tel coup dans la réalité et pas seulement dans les salons.

Kyburz eRod Offroad

A l’occasion du Salon de Genève 2018, Kyburz présente une version tout terrain de son eRod. Basé sur la technologie du eRod Fun, dont Wheels And You a déjà pris les commandes sur la neige, la version Cross propose quatre roues motrices et un débattement de suspensions doublé. Il s’agit pour l’heure d’un concept dont on ne sait pas encore s’il sera proposé en version homologuée route ou pas. Les batteries et la motorisation sont identiques à celles utilisées sur la version Fun, mais dans le cas d’une version sans les contraintes d’homologation pour la route, cela pourrait changer. En effet, le moteur unique pourrait être remplacé par une quadruple motorisation, déportée ou non vers chaque roue, et la puissance du véhicule pourrait être assez drastiquement augmentée. Davantage d’informations seront sans doute bientôt disponibles. Nous croisons les doigts pour l’avancée de ce projet de nature à réconcilier les passionnés de l’automobile avec les voitures électriques.

Mercedes AMG GT 53 4Matic+

Sur le stand Mercedes, l’AMG GT 53 4Matic+ en 4 portes est présenté en première mondiale. Cette berline de luxe affiche ses prétentions sportives avec une puissance de 435 ch issue d’un moteur d’un six cylindres de 3 litres. La boîte est une AMG Speedshift TCT à 9 rapports. Les tarifs ne sont pas encore affichés. Il en va de même pour les deux autres premières mondiales dont Mercedes gratifie ce Salon de Genève avec l’AMG C43 4Matic de 390 ch, ainsi que la G 63 Edition 1 également en version AMG, monstre carré de 585 ch.

Morgan Aero GT et Plus 8

Du néo rétro, Morgan n’a gardé que le rétro. Et cela fait tout son charme. Cette année, la marque gratifie le salon notamment d’une version Aero GT et d’une Plus 8 50th Anniversary exposée aux côté d’un modèle historique. Toutes deux sont mues par un V8 BMW développant 370 ch et 490 Nm. Et comme le poids de ces deux autos avoisine les 1’100 kg, les performances s’annoncent musclées. Ce moteur sera couplé, à choix, à une boîte manuelle ou une ZF automatique, toutes deux à 6 rapports. Quant aux tarifs, l’Aero GT se siture à CHF 234’000.- tandis qu’il ne faudra débourser pour la Plus 8 “seulement” la somme de CHF 185’000.-. Mais la classe, elle, n’a pas de prix.

Mazda Vision Coupé et Kai

Sur le stand Mazda, aux côtés du nouveau et très réussi Mazda 6 break, l’on peut découvrir deux concept cars : le Vision Coupé et le Kai. Le premier mise sur un design simple et épuré, renonçant au mouvement rythmique du KODO, style cher aux précédentes Mazda. Misant sur le “less is more”, il s’appuie sur le nombre d’or pour gratifier le Vision Coupé de proportions chères aux anciens coupés, avec un habitacle rejeté en arrière. A noter que cette Vision Coupé a gagné le prix “Concept Car of the Year” lors de la 11ème Car Design Night Geneva qui a eu lieu le 6 mars. Le Kai, quant à lui, sera le dernier représentant du style KODO, le plus abouti sans doute. Il sera propulsé par une motorisation SkyActiv-X inédite qui s’annonce comme le premier moteur essence à allumage par compression.

Lamborghini Huracan Spyder Performante

La version Coupé avait affolé les compteurs au Nürburgring avec un record du tour obtenu grâce à un ensemble aérodynamique particulier. C’est donc tout naturellement que la marque a pensé aux chasseurs de records mais avec les cheveux au vent. Au programme, un gain de poids de 35 kg vis-à-vis du modèle Spyder et le tout animé par un moteur V10 de 5.2 litres. Ce dernier délivre toujours 640 ch et permet d’abattre le 0 à 100 km/h en 3.1 secondes ainsi que les 200 km/h en 9.3 secondes.

Skoda Vision X

Ce concept annonce la venue d’un nouveau SUV au sein de la marque basé sur une motorisation hybride. Axé sur la stratégie 2025 fixée par la direction du groupe, le Vision X définit le nouveau style de la maison ainsi que l’adoption de nouveaux propulseurs et une nouvelle manière d’interagir avec le véhicule (l’écran situé sur la console centrale est détachable). Objectif affiché du constructeur: vendre 25% de ses véhicules dans la gamme hybride et 100% électrique.

Jeep Grand Cherokee Trackhawk et Wrangler

Sur le stand Jeep, l’emblématique Wrangler est présenté dans ses déclinaisons Rubicon, Sahara, châssis court ou châssis long. Depuis l’arrêt de la production du Land Rover Defender, on apprécie d’autant plus la pérennité du Wrangler. Ses caractéristiques techniques sont conformes à ses prétentions : diesel coupleux et d’une puissance suffisante. Quant au Grand Cherokee, il est exposé dans une version Trackhawk survitaminée et fort bien équipée. En effet, ses 700 ch et 868 Nm couplés à une boîte automatique à 8 rapports ne laissent planer aucun doute quant aux prétentions de la bête. Gageons qu’elle trouvera ses amateurs.

Alfa Romeo Stelvio et Giulia Quadrifoglio NRING

La Giulia et le Stelvio portent le renouveau réussi d’Alfa Romeo. La marque transalpine profite du salon de Genève 2018 pour présenter des versions limitées et exclusives de ses modèles phares. Deux versions de la Giulia (Veloce et Quadrifoglio) ont déjà été testée par Wheels And You et un essai du Stelvio Q4 sera bientôt publié. Baptisées NRING, ces modèles font référence à la Nordschleife sur laquelle le Stelvio Quadrifoglio a récemment conquis le record du SUV le plus rapide. Si les bases mécaniques demeurent identiques aux modèles Quadrifoglio, ces séries limitées bénéficient d’un équipement ultra complet et de détails spéciaux. La couleur extérieure Circuito Gris est spécifique et l’intérieur noir et rouge bénéficie d’un traitement exclusif sur bases de cuir, de carbone et d’alcantara surpiqué de gris. Plus désirables que jamais, ces modèles affichent plus que jamais des ambitions de conquête sur les segments très concurrentiels des berlines haute-performance et des SUV haut de gamme.

Toyota Aygo

La “micro car” est de retour dans sa troisième génération. Longue de 3.45 mètres, c’est un petit condensé de technologies et d’aides à la conduite avec notamment un park assist et un petit 3 cylindres en ligne de 998 cm3. Avec une puissance de 69 ch, le constructeur déclare une consommation de 3.8 litres en cycle mixte grâce notamment à un poids contenu inférieur à 900 kg.

Aston Martin Vantage et Valkyrie AMR Pro

La marque a annoncé avec le célèbre CEO de TAG Heuer Jean-Claude Biver un nouveau partenariat  pour ses voitures qui participent au FIA World Endurance Championship. Au-delà de cette annonce, la marque a aussi présenté son nouveau monstre nommé “Valkyrie AMR Pro”. Une machine de course habitée par un engin de plus de 1’100 ch et qui permet d’obtenir jusqu’à 3G en courbe. Enfin, la nouvelle Vantage se dévoile pour la première fois à nos yeux, elle est vraiment très belle et nous nous réjouissons de vous proposer un essai prochainement. Disponible d’ici quelques mois en Suisse pour un prix débutant juste en dessous de CHF 180’000.-.

Jaguar I-Pace

Parmi les modèles Jaguar, l’I-Pace présente une interprétation 100% électrique sur le segment SUV. La silhouette de cette voiture est plutôt basse et effilée par rapport aux standards du segment, affichant une modernité conforme à la technologie proposée. La consommation d’énergie se chiffre à 21.2 kWh / 100 km, soit un équivalent essence de 2.3 l / 100 km, mais il s’agit d’une étiquette-énergie provisoire. Le couple maximum instantanément transmis aux quatre roues permettent au I-Pace d’abattre le 0 à 100 en en 4.8 secondes. Le I-Pace, avec ses 400 ch, dispose d’une autonomie de 480 km mais elle est bien évidemment tributaire du style et des conditions de conduite. Cette voiture permet notamment de répondre au Model X de Tesla, bien seul jusqu’ici.

RAM 1500

RAM, marque désormais à part entière, entend développer son réseau de distribution européen par le biais de AGT Europe. Le modèle 1500, emblématique, est toujours aussi imposant. Présenté en première européenne à Genève dans ses versions Rebel et Limited, il propose une motorisation V8 de 5.7 litres de 395 ch, couplée à une boîte automatique à 8 rapports. C’est totalement conforme au gabarit du véhicule. Même si le marché suisse pour les pickup n’est pas aussi porteur que celui des SUV, le RAM 1500 entend se tailler une part parmi les véhicules vendus. Il présente pour ce faire de solides arguments, tant mécaniques que visuels.

New Stratos by Manifattura Automobili Torino

Aux côtés de son illustre devancière, la réinterprétation de la Stratos est exposée au Salon de Genève dans une livrée noire. Basée sur un châssis de Ferrari 430 Scuderia raccourci de 200 mm, cette sportive à moteur central affiche un poids de 1’247 kg selon une répartition de 44% à l’avant et 56% à l’arrière. Mue par un 8 cylindres de 4’306 ccm3 revendiquant 540 ch à 8’200 t/min, elle a de quoi ébouriffer autant par ses performances que par sa silhouette. C’est une boîte séquentielle à 6 rapports qui est couplée à cette mécanique et deux réservoirs peuvent emporter un total de 90 litres d’essence. Une production ultra-limitée à 25 unités est prévue pour débuter, les premiers exemplaires pourraient être livrés encore en 2018. Même si elles sont infimes, les chances de croiser une New Stratos sur la route existent bel et bien.

Cupra Ateca

Premier véhicule sous le nom de la marque premium de Seat, voici l’Ateca. Ce SUV sera livré avec le 4 cylindres de 2 litres de 300 ch avec la boîte DSG à 7 rapports et bénéficiera de toutes les dernières technologies du groupe VW. Côté performance, la marque annonce une vitesse maximale de 245 km/h ainsi que le 0 à 100 km/h en 5.4 secondes.

Hyundai Santa Fe, Kona Electric et Nexo

La marque présente à Genève pas moins de trois modèles qui sont des nouveautés majeures. Tout d’abord, la quatrième génération du Santa Fe disponible avec des moteurs classiques ainsi qu’un système hybride et plug-in hybride. Ensuite, la déclinaison électrique du Kona et le Nexo équipé de la seconde génération de moteur à pile à combustible.

Alpine A110

Après le modèle Première Edition limité à 1’955 exemplaires, voici les modèles A110 Pure et A110 Légende ainsi qu’une version piste baptisée A110 GT4. Les versions de route sont équipées du “classique” 4 cylindres turbo de 1.8 litre d’une puissance de 252 ch. Elles disposent d’un niveau de finition distinct qui devrait convenir à un large panel de client. Pour la GT4, le préparateur Signatech propose une version radicale avec des changements au niveau moteur, aérodynamique, suspension, etc. afin de concourir dans des courses Cup dès le second trimestre 2018 ainsi que l’année 2019.

Volvo V60

Sur le stand Volvo, le nouveau SUV compact XC40 affiche fièrement son titre de voiture de l’année. C’est un modèle dont Wheels And You vous proposera très bientôt un test complet et qui confirme les ambitions de la marque suédoise sur le segment prisé des SUV. Plus loin sur le stand, nouveauté majeure du constructeur suédois, la nouvelle V60 présente sa conception du break familial. Si l’on retrouve les caractéristiques visuelles de la marque, tels les feux arrière en boomerang, l’ensemble offre une fluidité visuelle inédite. La silhouette est élégante et racée mais demeure donc identitaire, de quoi viser une nouvelle clientèle sans perdre les fidèles de la marque. L’intérieur n’a rien perdu de en qualité et semble lui aussi progresser en convivialité en ajoutant quelques touches plus actuelles. Le moteur T8 Twin Engine plug-in hybrid quant à lui permet des trajets en mode totalement électrique et silencieux.

Peugeot 508 First Edition

Pour le lancement de la nouvelle 508, Peugeot propose une série limitée First Edition dans 12 pays d’Europe. Réservable en ligne pour des premières livraisons agendées en octobre 2018, cette version se veut exclusive. Proposée en motorisations essence PureTech 225 ch ou Diesel BlueHDi 180 ch, elle sera disponible avec une boîte automatique EAT8 à 8 rapports. Le choix des couleurs se fera entre Dark Blue et Rouge Ultimate, conforme à l’esprit du design qui se veut dynamique et musclé. Cette 508 se revendique exclusive dans sa présentation et ses nombreux détails spécifiques, elle se veut aussi high-tech au niveau de l’équipement proposé. Elle bénéficie notamment de la fonction Night Vision inédite sur le segment, d’un système d’infodivertissement ultra-complet couplé à système acoustique haute-fidélité signé FOCAL. En Suisse, cette 508 First Edition sera disponible uniquement avec le moteur PureTech 225 ch et son prix de départ est de CHF 56’000.-.

Polestar One

De département performance Volvo, Polestar est récemment devenu marque à part entière. La One est un véhicule hautes performances présenté par le nouveau label scandinave. C’est un 4 cylindres turbo de 2 litres couplé à deux moteurs électriques qui transmet la puissance aux quatre roues. Cette mécanique hybride propose une puissance combinée de 600 ch et un couple de 1’000 Nm. Son design qui se veut dynamique et sans compromis est plutôt réussi. Annoncé sur le marché pour 2019, ce modèle qui se veut exclusif sera produit en nombre annuel très limité. High Tech et ultra-performante, gageons que la Polestar One surfera également sur la réputation de fiabilité et de sécurité de la marque mère Volvo. En attendant d’avoir la chance d’en apercevoir une sur la route, les amateurs seront bienvenus de l’admirer au Salon de Genève 2018.

Ford Edge

Sur le stand Ford, la version restylée du modèle Edge tient une place centrale. En effet, comme de nombreuses autres marques, c’est sur le segment des SUV que la marque joue gros. Le résultat visuel est clairement à la hauteur. Si les changements de ce facelift ne sont pas drastiques, le style est affiné et la calandre encore plus affirmée. Cela donne un dessin à la fois plus épuré et plus agressif à l’ensemble. Campé sur des jantes de 21 pouces noires contrastant avec sa carrosserie blanche, le Edge renouvelé affiche une présence indéniable. La Mustang est également à l’honneur avec la présence de la voiture ayant été utilisée par Steve McQueen dans Bullit, ainsi qu’une version moderne de cette auto qui commémore les 50 ans du film culte.

Porsche Mission E Cross Turismo

Surprise sur le stand avec ce concept qui préfigure la prochaine version toute électrique de la marque de Stuttgart. Au niveau du look, le concept semble découler de la Panamera Sport Turismo mais avec une hauteur de caisse plus élevée. Côté engin, Porsche opte pour deux moteur électriques baptisés PSM (Permanent Synchronous Motors) cadencés à 800 volt et offrant une puissance combinée de 440 kW (600 ch). Cette architecture particulière doit permettre de recharger les batteries en 15 minutes afin d’obtenir une autonomie de 400 km. Enfin, le véhicule a quatre roues motrices franchit le 0 à 100 km/h en 3.5 secondes et passe les 200 km/h en moins de 12 secondes.

Bentley Bentayga Hybrid

Premiers pas de Bentley dans le monde de l’électrique avec ce SUV équipé d’une motorisation inédite chez le constructeur : un V6 essence plus un moteur électrique. Pas encore de chiffres à l’exception d’une autonomie annoncée de 50 km (NEDC) en mode 100% électrique. Certainement en provenance de chez Audi, la batterie offre une capacité de 17.3 kWh et peut être rechargée en 7.5 heures sur une prise électrique classique ou en seulement 2.5 heures si le client opte pour la borne de recharge dessinée par Philippe Stark baptisée Power Dock.

Volkswagen I.D. Vizzion

Jusqu’à aujourd’hui, un des plus grands constructeurs automobiles était resté discret sur sa stratégie électrique à court et moyen terme. VW répare cette ” absence ” en présentant le I.D. Vizzion, un concept car qui devrait trouver le chemin de la production au plus tard en 2022. Doté de deux moteurs électriques totalisant 225 kW, ce modèle promet une autonomie de 625 km. Enfin, cette voiture est la première d’une large gamme de véhicules électriques que la marque souhaite lancer dès 2020 avec comme objectif affiché de ventre un million de voitures de ce type en 2025. Pour mettre cette annonce en perspective, VW a vendu 10.7 millions de véhicules en 2017.

Pour partager vos impressions, rendez-vous sur notre page FaceBook.