1

Evènement – Porsche Rennsport Reunion VI

La 6ème édition de la « Rennsport Reunion » s’est tenue à Laguna Seca en septembre dernier, Wheels And You était présent afin de célébrer dignement les 70 ans de Porsche.


Texte et photos : Yves Zogheb


Commençons par un brin d’histoire. La Rennsport Reunion est un évènement créé en 2001 par le célèbre pilote Brian Redman et Bob Carlson, porte-parole du Porsche Cars North America. Ces derniers se sont rendu compte de l’engouement que provoquaient les Porsche de collection et de compétition sur le public présent lors de rassemblement de véhicules d’époque et ont décidé de créer une manifestation dédiée uniquement à la marque de Stuttgart où les passionnés de course et les amateurs de Porsche pourraient se rassembler et partager leur passion commune.

La première édition de cet événement s’est tenue sur le circuit de Lime Rock dans le Connecticut et les deux secondes sur le célèbre circuit de vitesse de Daytona Beach en Floride. Ce n’est qu’en 2011 que les organisateurs ont décidé de déplacer cette manifestation sur la côte ouest des États-Unis. Il s’agit tout simplement de la plus grande concentration de Porsche de compétition modernes et d’époques.

Cette année, le rendez-vous était pris du 27 au 30 septembre 2018 sur le légendaire circuit de Laguna Seca dans la région de Monterey, en Californie, afin de célébrer les 70 ans de Porsche. Le thème de cette édition s’intitule « Marque of Champion ». Quatre jours pour fêter comme il se doit l’un des constructeur automobile les plus titrés de l’histoire.

La Rennsport Reunion VI en chiffre

Voici quelques chiffres pour vous mettre dans l’ambiance. La Rennsport Reunion VI c’est :

– 81’550 visiteurs sur les quatre jours (environ 20’000 de plus que la dernière édition de 2015).

– 500 véhicules historiques, dont 350 véhicules de compétition (avec la présence de l’équipe d’usine au complet).

– Une cinquantaine de pilotes ayant inscrits leur nom dans l’histoire du sport automobile, dont Derek Bell, Jacky Ickx, David Piper et Vic Elford pour ne citer qu’eux, mais également Mark Webber et Kevin Estre, vainqueur de la catégorie GTE PRO sur la Porsche 911 RSR n°92 aux couleurs du cochon rose lors des derniers 24 Heures du Mans.

– 1’600 Porsche de particuliers réunies sur le parking dédié au Porsche Club of America.

Le Dr Wolfgang Porsche, Norman Singer et Hans Metzger sont également de la partie pour fêter l’anniversaire de la marque comme il se doit.

Organisation et accès

La quasi-totalité du site de Laguna Seca est accessible au public et les stands des écuries présentes se trouvent dans l’enceinte principale, à côté du point d’accès à la piste. Les véhicules défilent entre les visiteurs pour accéder à la ligne de départ dans une symphonie de quatre, six et huit cylindres à plat ou, pour certains, en V, turbocompressés ou pas. Le staff présent travaille principalement pour Porsche Experience Center America à Atlanta ainsi que pour le circuit de Laguna Seca.

Afin de se rendre sur les différentes parties du circuit, un service de navettes 5 étoiles pour le public a été mis en place par Porsche. Il s’agit tout simplement d’une flotte de Panamera (normales et Sport Turismo) en version 4S et Turbo peintes aux couleurs de compétition d’époque (Martini Racing, Rothmans, Pink Pig, Le Mans winner 98).

L’organisation est au diapason, mêlant la rigueur germanique et la folie des grandeurs à l’américaine.

En marchant à travers une allée, je ne peux m’empêcher de rester bouche bée devant une lignée de 550 Spyder, RSK, RS60/61 et autres « licornes » que nous ne pouvons apercevoir que sur ce type d’évènement. Un peu plus loin, le spectacle recommence avec cette fois une lignée de 917K, 962c, 917/10, 917/30, 956c. Je n’aurais jamais imaginé voir un tel nombre de véhicules autant titrés réunis au même endroit de mon vivant.

Dans le Porsche Park se trouvant dans les paddocks du circuit, nous retrouvons un vrai coffre au trésor de l’histoire de Porsche en compétition. La Porsche GT1, victorieuse des 24 Heures du Mans 1998 (Aïello/McNish/Ortelli) trône fièrement à côté des 962c Rothmans, 917 Martini, 718 RS 60 Spyder…

Un peu plus loin, le team d’usine Porsche travaille sur la 919 Hybrid Evo « Tribute », comme pendant une course d’endurance. Tout le monde s’agglutine autour de la voiture qui a littéralement explosé le record au tour sur la fameuse boucle nord du Nürburgring plus tôt dans l’année, signant un temps extraterrestre de 5:19:546, pour prendre des photos et jeter un œil dans le cockpit. Tous les pilotes sont présents, dont Timo Bernhard, qui a signé ce record. Cette auto termine sa tournée d’adieu bien méritée avant de rejoindre le musée à Stuttgart où elle sera exposée prochainement. La légende dit qu’un record au tour avec la 919 Evo sur le circuit de Laguna Seca n’aurait pas été le bienvenu…

Sous la tente Chopard Heritage Display qui complète le Porsche Park, j’admire sous une lumière très californienne une multitude d’autres modèles issus de la compétition, mais pas que… A l’entrée, le ton est directement donné avec la présence de l’une des 3 Porsche type 64, plus connue sous l’appellation « Berlin-Rome » (ceci est une recréation d’usine). Y figure également le prototype Porsche 356/1, qui est la première Porsche construite par Ferdinand « Ferry » Porsche en 1948. Cette dernière a entamé en début d’année une tournée mondiale pour l’anniversaire de la marque et est menée lors de la parade Porsche par un certain Dr Wolfgang… Porsche ! Entre le très rare coupé 356SL Gmund de 1951, la 936-04 aux couleurs Martini Racing de Jacky Ickx, avec laquelle il a remporté les 24h du Mans à trois reprises entre 1976 et 1981, la 911 type 997 « Art Car » de 2009, la 935 K3 Jägermeister, etc… le plateau présent est absolument incroyable ! Je ne peux malheureusement pas toutes vous les énumérer, mais ce que je peux vous dire, c’est que ce ne sera pas de sitôt que ces merveilles seront à nouveau réunies et exposées au même endroit.

Parlons brièvement des 959… ce modèle mythique développé au début des années 80 pour le Groupe B. Une tente leur est dédiée et plus d’une vingtaine d’exemplaires sont présents. Une bonne partie sort directement des ateliers de Canepa en Californie. Canepa est l’un des restaurateurs/préparateurs de 959 les plus renommés et qui a récemment présenté une version 2.0 de ce modèle, nommé 959SC (800 ch, 4 roues motrices, 1450kg et boîte manuelle). Une version de Rally aux couleurs Rothmans y siège également.

Ça y est, je ne sais plus où donner de la tête. Je décide de rejoindre de fameux Corkscrew, un virage emblématique de Laguna Seca où nous pouvons contempler les voitures en action et les voir plonger une roue en l’air dans cette chicane vertigineuse. Ce virage est vraiment impressionnant ! Depuis cette partie du circuit, je profite d’un bon rafraîchissement pour contempler la vue à 360° sur tout le site. Les plateaux s’enchaînent mais ne se ressemblent pas.

Plateaux et pilotes présents

Les plateaux présents reprennent des noms bien connus du sport automobile allemand. Nous retrouvons donc :

– le Werks Trophy (904/6, 906, 910, 907, 908, 908/2, 908/3, 909 et 917K)

– le Eifel Trophy (911 jusqu’à 2.5l, 911 TR, 911 ST, 914/6)

– la Weissach Cup (911 de plus de 2.5l, RSR, 3.0 RSR, 934, 935, 924 GTR etc…)

– la Stuttgart Cup (956, 962, 911 GT1, RS Spyder)

– la Flacht Cup (964, 993, 996, 997 GT, 911 Race Cars)

– la Gmund cup (550 Spyder, RSK, RS60-61, 2000 GS GT, Abarth Carrera, 356, 904-4cam)

– la PCA Sholar-Friedman Cup (véhicules de competition appartenants aux membres du Porsche Club of America)

Pour la majorité des plateaux, les entraînements ont lieu le jeudi et le vendredi, les qualifications se tenant le samedi et les courses le dimanche. Dès le début, on comprend très vite que les concurrents ne sont pas là pour enfiler des perles. Les voitures sont pilotées dans les règles de l’art et souvent à la limite.

Rod Emory, customisateur et restaurateur californien de renom sur Porsche 356, est au volant d’une 935 (# 904, est l’un des 13 modèles de 1977, compétition-client, fournie par Porsche à des écuries privées afin de participer aux Championnats d’Europe et du Monde d’Endurance en catégories Gr V ou IMSA. Elle fut vendue à Reiner Kamphausen, le manager de Jurgen Kannacher qui participa à deux courses du Championnat national allemand, avant de la céder au célèbre pilote suisse Claude Haldi qui l’engagea aux côtés du talentueux Herbert Muller, dit “Herbie”) et d’une Elva Porsche.

Bruce Canepa et son écurie n’ont pas fait dans la demi-mesure et ont apporté une bonne partie des Porsche de compétition de leur musée. Nous pouvons le voir évoluer au volant d’une superbe 917K aux couleurs Gulf (trois châssis sont présents, n°009, 015, 016 dont ceux de Rodriguez et Siffert). Nous pouvons également le voir au volant de la 962 Canon fraîchement restaurée. En plus d’être une personnalité extrêmement reconnue dans son domaine, son coup de volant est vraiment impressionnant.

La parade Porsche se déroule en fin d’après-midi sous un magnifique soleil et une pléthore de Porsche historiques défilent avec, naturellement, la première Porsche homologuée pour la route de l’histoire, la 356/1 conduite par M. Porsche himself. Toutes les générations et les modèles les plus emblématiques défilent à vitesse restreinte devant un public très admiratif et nostalgique des grandes heures du sport automobile. Un vrai musée de l’automobile roulant !

Nous assistons également à notre première course de tracteurs Porsche Junior avec quelques très beaux spécimens comme le cochon rose avec sa remorque remplie de « petits ». La course se déroule sur une petite portion du circuit, car à 18km/h environ, autant vous dire qu’autrement nous en aurions pour toute la journée ! Un moment culte de cet événement !

L’histoire au goût du jour

70 ans, ça se fête ! Et quoi de mieux que de profiter d’un évènement aussi important que la Rennsport Reunion pour présenter son dernier « missile sol-sol »? A cette occasion, les journalistes sont conviés sur la grille de départ pour la présentation officielle de la très médiatique 935/70, une 911 GT2 RS entièrement revue, vidée et préparée pour la piste uniquement. Nous en parlions il y a quelques semaines dans les news.

Cette année, Porsche a frappé particulièrement fort en présentant plusieurs modèles commémoratifs représentant les 70 bougies de la marque. Nous pouvons contempler sous tous ses angles le dernier prototype de 911 Speedster type 991.2 dans sa livrée historique grise et blanche agrémentée du numéro 70 sur les flancs. Plus je la vois et plus je suis amoureux ! Imaginer profiter du fabuleux moteur 4.0 de la dernière GT3 les cheveux au vent doit être une expérience grisante… et d’autant plus avec cette fabuleuse et chirurgicale boîte manuelle ! Last but not least, une 911 Carrera T rouge, dernière du nom, est présente dans une configuration Rallye Monte Carlo avec la rangée de phares additionnels, les bavettes et, bien sûr, les stickers caractéristiques de cet évènement.

Bilan

A l’heure à laquelle je vous écris ces quelques lignes, je me demande encore comment je vais bien pouvoir patienter quatre ans pour retourner dans cette belle région de Monterey et admirer à nouveau ce spectacle. La passion est clairement le maître mot de ces quatre jours fantastiques où pilotes, passionnés, jeunes, moins jeunes, aficionados de la culture custom ou de la restauration chirurgicale se rencontrent pour passer un moment inoubliable dans une atmosphère très détendue.

Vous l’aurez compris, si vous êtes un amateur de la marque et du sport automobile et que vous envisagez d’effectuer un périple au pays de l’oncle Sam, essayez comme vous le pourrez de calquer votre itinéraire sur la prochaine édition qui devrait se tenir entre les mois de septembre et d’octobre 2022. Vous ne serez vraiment pas déçus !

Pour partager vos impressions, rendez-vous sur notre page FaceBook.

Nos remerciements à WeatherTech Raceway Laguna Seca pour leur collaboration et les accès à cette Porsche Rennsport Reunion VI, ainsi qu’au Porsche Club North America.