1

Présentation – McLaren P1, le développement continue

Quelques temps après avoir dévoilé sa nouvelle supercar, la P1, McLaren en avait confirmé la production. Et en attendant de découvrir la version définitive à Genève, voici quelques infos supplémentaires sur ce missile sol-sol.

Nous en savons maintenant un peu plus sur le cœur qui animera cette McLaren P1. Tout d’abord le V8 3.8 bi-turbo a été revu, il développera 737 CV à 7’200 t/min pour un couple de 720 Nm dès 4’200 t/min. Il sera couplé à un moteur électrique allégé de 179 CV proposant ainsi une puissance combinée de 916 CV pour un couple de 900 Nm. Grâce à ce système, couplé aux technologies IPAS (Instant Power Assist System) et DRS (Drag Reduction System), la mécanique réagira de manière instantanée et phénoménale. De plus, selon le constructeur cela permettra aussi d’obtenir des émissions de CO2 inférieures à 200 g/km et de rouler sur plus de 10 km en mode totalement électrique.

Les systèmes DRS et IPAS s’activeront via deux boutons situés sur le volant de la McLaren P1. Le DRS permet de réduire la traînée de la voiture, comme c’est le cas sur les Formule 1. Sur la P1 l’angle peut se réduire de 23%, soit à peine 5% de moins que sur la F1 MP4-28. L’IPAS est lui conçu pour fournir très rapidement, immédiatement en fait lorsqu’on presse sur le bouton, toute la puissance du moteur électrique, soit 179 CV, à l’accélération. Cette technologie fonctionne à l’aide d’une batterie révolutionnaire, très légère, seulement 96 kg, qui procure une densité d’énergie supérieure à n’importe quelle autre batterie de voiture disponible de nos jours.

 

 

 

Pour partager vos impressions, rendez-vous sur le forum UltraSportives.